Die Übertragung, deuxième découverte de Freud

En allemand, le verbe übertragen est très prolifique, en voici quelques exemples : das Spiel wird übertragen = on transmet le match, mais aussi une maladie, un héritage, on transfère une somme d’un compte à un autre, un fichier d’une clé vers l’ordinateur, on traduit un texte d’une langue à une autre, on charge quelqu’un d’une tâche, d’une fonction.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Un partenaire qui a chance de répondre

L’efficace du transfert face aux symptômes. Ce signifiant « efficace » fait entendre une dimension de pouvoir présente dès l’origine de la psychanalyse qui utilisait la suggestion face aux symptômes hystériques. Mais si Freud convient que l’hypnose a bel et bien été abandonnée, « ce fut – dit-il – pour découvrir à nouveau la suggestion sous la forme du transfert[1] ».

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

« Ce curieux  besoin chez les marins de faire des phrases* » : du problème de ce qui fait notre texture

Intervention au Collège Clinique de Psychanalyse de l’Ouest, à Rennes, le 29 septembre 2018, journée d’ouverture sur le thème « paroles et violence »
 
Le titre qui a été choisi pour cette nouvelle année du CCPO (Paroles et violence) m’a tout de suite évoqué un aspect qui me semble important à interroger pour ce qui sera notre travail: un certain lien consubstantiel de la parole avec la violence,  prise ici dans son sens de force qui s’impose avec des effets néfastes.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

L’affaire du rapport au sexe

Conférence prononcée dans le cadre des Collèges de clinique psychanalytique de l’Ouest, sur le thème de l’année « Clinique différentielle des sexes », à Rennes, le 18 janvier 2018.
C’est un thème propre à la psychanalyse. C’est aussi un thème par ailleurs  de  grande  actualité. Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Il n’y a pas de rapport sexuel : le fondement de la psychanalyse

« Il n’y a pas de rapport sexuel » voilà un aphorisme qui marque l’enseignement de Lacan et à en croire ceux qui l’on entendu à l’époque, cela a fait l’effet d’une bombe.  Depuis nous l’entendons souvent et j’ai voulu essayer de suivre le chemin de Lacan vers cet énoncé afin de repérer ce qu’il en fait.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

La frontière de la différence

Conférence prononcée lors de la journée organisée par le CCPO  à Rennes le samedi 24 mars 2018 dans le cadre du thème d’année : « Clinique différentielle des sexes »
Je remercie mes chers collègues du CCPO pour cette invitation. J’ai toujours beaucoup de plaisir et d’intérêt à venir travailler avec vous, et c’est l’occasion de vous remercier non seulement  pour votre accueil mais également pour votre dynamisme et votre pertinence quant à cette impossible et tout aussi nécessaire  tâche de la  transmission de la psychanalyse et c’est encore l’occasion de vous féliciter pour la création du site du pôle 9 de l’EPFCL, Tu peux savoir qui accueille également les travaux du CCPO.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Que reste-t-il de l’infantile ?

Article paru dans la revue PLI n° 8 (revue de psychanalyse de l’EPFCL-France pôle Ouest) à partir d’une conférence prononcée à Rennes le 12 janvier 2013 dans le cadre du Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest
Le titre de mon intervention est une question : « Que reste-t-il de l’infantile ? Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Faute de pouvoir en dire plus ni mieux

Article paru dans la revue PLI n° 8 (revue de psychanalyse de l’EPFCL-France pôle Ouest) à partir d’une intervention lors de la Journée d’étude du CCPO « Perversion polymorphe – L’enfant dans l’adulte » le samedi 9 février 2013 à Rennes
Ayant fait le projet de travailler sur « le symptôme au sens analytique », j’ai relu la conférence que Lacan a faite à Genève en 1975, sa conférence sur le symptôme1.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

La père-version

Article paru dans la revue PLI n° 8 (revue de psychanalyse de l’EPFCL-France pôle Ouest)
J’ai choisi de partir aujourd’hui de deux remarques, bien connues, faites par Freud dans ses lettres à Fliess, qui me semblent essentielles au thème que nous avons décidé de traiter cette année dans les collèges cliniques.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print