Homme entre père et fils

Pour la psychanalyse, est-il possible de penser ce qui fait l’homme sans l’inscrire entre père et fils[1] ? Il n’y a de virilité que par procuration des ancêtres soulignait Lacan. Un homme ce n’est rien d’autre qu’un signifiant, soit un semblant, c’est-à-dire un signifiant imaginarisé, notre seul accès au symbolique, comme les superstitions attachées aux chiffres ou Rimbaud avec son sonnet Voyelles en témoignent.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Dora : un homme, un vrai ?

Texte de l’intervention prononcé lors de la journée du Pôle 9 Ouest de l’EPFCL-France, Semblants d’homme, à Rennes, le 5 octobre 2019.
 
Semblants d’homme – Livre Numérique
 
On sait à quel point Dora, pour tenter de répondre à la question de ce que c’est qu’une femme, en a passé par des hommes comme supports d’identification, objets de désir voire supports de désir.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

L’homme descend du songe

« L’homme descend du songe » est une expression captée dans une nouvelle écrite par un ami qui fit immédiatement résonnance avec la question qui m’anime depuis les débuts du séminaire collectif à savoir comment, à défaut de tout rapport sexuel, de la femme qui n’existe pas et de la figure d’exception qui se tait il nous faut passer par la réflexion pour essayer d’attraper ce qui fait l’homme ou la femme.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

L’hommosexué s’écrit avec deux aiment

Texte prononcé dans le cadre du Séminaire collectif « Ce qui fait l’homme », le 25 avril 2019, à Rennes.
 
L’énonciation de Lacan nous transporte, parfois nous perd, dans des enchevêtrements de pliures de significations, nous laissant suspendus à la complexité de sa forme et son effet de déploiement infini.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Homo logicus

Texte prononcé dans le cadre du séminaire collectif de psychanalyse, Ce qui fait l’homme, le jeudi 13 décembre 2018 à Rennes
Depuis Freud, on sait que le phallus n’est pas l’apanage de l’homme. Le partage tout homme est phallique et toute femme ne l’est pas ne tient plus. On est donc passé de l’homo erectus à l’homo logicus.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

« S’affirmer comme homme[1] » ou d’un usage de la parole chez l’homme

Texte prononcé dans le cadre du séminaire collectif de psychanalyse, Ce qui fait l’homme, le jeudi 13 décembre 2018, à Rennes.
 
Existe-t-il un rapport spécifique de l’homme à la parole ? Autrement dit, le corps qu’on a[2], conditionne[3]-t-il la parole, et plus précisément ce qui se dit dans une psychanalyse[4] ?Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Les femmes et la folie

Conférence prononcée à Rennes au Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest sous thème de l’année de
« La clinique différentielle des sexes » le 5 octobre 2017
Pour aborder ce thème j’ai choisi de commencer par l’amour. Les femmes parlent d’amour, parfois trop, si on prend l’avis de beaucoup d’hommes.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print