« Une femme dans la vie d’un homme »

« Maman, regardes mon costume de judo ». La mère : « Avec, tu ressembles à un vrai champion ». Le petit garçon sort se montrer en costume à ses deux copines. « Eh, Lili, Nana, vous avez vu ? Je suis un petit champion de judo ». Nana (son amoureuse) : « D’abord ce n’est pas parce que tu as un habit que tu es un champion Trotro ». « Et puis les champions de judo, ils ont une ceinture de couleur ». Lili (l’autre copine) : « Oui, c’est vrai, et toi elle est blanche ta ceinture. Décontenancé, Trotro part se renseigner auprès de son père. Puis, dans un mélange entre ses propres associations et la réponse de papa, Trotro se fabrique sa propre ceinture multicolore, à partir des cravates paternelles. Ainsi revêtu, il revient auprès des filles. Trouvant le jeu finalement rigolo, elles aussi veulent jouer à être championne. Une partie de chat s’improvise. Nana et Lili réussissent à attraper une cravate chacune qu’elles nouent à leur propre taille. A la fin du jeu, Trotro remarque que c’est quand même lui qui en a le plus, ce qui le contente tout à fait.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Retour sur ce qui fait l’homme

Texte de l’intervention lors de la journée du Pôle 9 Ouest de l’EPFCL-France, Semblants d’homme, à Rennes, le 5 octobre 2019.
 
Semblants d’homme – Livre Numérique
 
En guise d’ouverture, nous avons pensé vous faire un retour de notre séminaire collectif mené à Rennes en 2018-2019 et intitulé Ce qui fait l’homme.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Homo logicus

Texte prononcé dans le cadre du séminaire collectif de psychanalyse, Ce qui fait l’homme, le jeudi 13 décembre 2018 à Rennes
Depuis Freud, on sait que le phallus n’est pas l’apanage de l’homme. Le partage tout homme est phallique et toute femme ne l’est pas ne tient plus. On est donc passé de l’homo erectus à l’homo logicus.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Interview de Jean-Jacques Gorog  

Interview réalisée dans le cadre du Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest par François BASLE, Gwénaëlle DARTIGE, Yves-Marie LE GUERNIC, Cyril VYBIRAL (inscrits) et Véronique MAUFAUGERAT (enseignante).
 
L’interview qui suit a été réalisée en juin 2018, à la suite d’une présentation clinique faite par Jean-Jacques Gorog, psychiatre, psychanalyste, membre de l’EPFCL et enseignant au C.C.P.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

La femme objet, les femmes objectent

« Car je ne sache pas qu’après avoir donné tellement une connotation péjorative au fait de considérer l’autre comme un objet, quelqu’un ait jamais fait la remarque que de le considérer comme un sujet, çà n’est pas mieux. »[1]
Le thème de l’année Clinique différentielle des sexes, les récents évènements médiatiques engendrés par l’affaire Weinstein, et la lecture concomitante de Virginie Despentes sur les conseils toujours avisés de mon collègue et ami David Bernard sont à l’origine de ce travail autour de la question de la femme dîte objet dans son rapport à l’homme.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Que demandent les enfants ?

Article publié dans la revue PLI n° 6 (revue de psychanalyse de l’EPFCL-France du pôle 9 Ouest) à partir d’une conférence prononcée à Brest le 8 janvier 2011.
 
Demandent-ils autre chose que les adultes, comme le titre le laisse entendre ?Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print