Le mot d’esprit et l’inconscient

Article de Marie-Thérèse Gournel publié dans la revue PLI n° 4 (Revue de psychanalyse de l’EPFCL-France pôle Ouest) à partir d’une intervention prononcée au Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest le 17 novembre 2007 à Rennes.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

L’écoute d’un monde nouveau, d’un ancien qui se taisait

Texte de l’intervention prononcée dans le cadre du Séminaire collectif de psychanalyse, « Toujours plus », à Rennes, le mercredi 4 décembre 2019
 
Les jeux vidéo, mondes accessibles par les écrans, sont construits à partir de pixels. Ces images peuvent avoir un caractère hypnotique ; en témoigne les nombreuses scènes du quotidien, entre le « tu vas prendre cher » lancé à un écran ou encore et le « oui, oui, j’ai bientôt fini ».Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Position de l’analyste vis à vis du transfert et du symptôme

Texte de l’intervention prononcée dans le cadre du collège de clinique psychanalytique de l’Ouest, « L’efficace du transfert face aux symptômes », le 18 janvier 2020.
 
Il n’y a pas d’analyse sans transfert. Néanmoins celui-ci n’est pas un phénomène réservé uniquement à la relation analytique.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Haine rap et psychanalyse (La haine est-ce-que ça se rap ?)

Texte de l’intervention prononcée dans le cadre du collège de clinique psychanalytique de l’Ouest, « Parole et violences », le samedi 25 mai 2019
 
Émergence d’un lien social urbain
Le RAP (rythm And Poetry) s’est créé, au même titre que l’ensemble de la culture hip-hop, dans ce que l’on appelle « la rue » et il se revendique comme tel.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Savoir-faire et savoir-y-faire

Texte remanié à partir de l’intervention prononcée le 28 septembre 2019 à Saint-Brieuc dans le cadre des ateliers de clinique analytique sur le thème : « Lacan aujourd’hui…Que nous enseignent encore ses présentations de malades à Sainte-Anne ? »
 
Quand on lit les présentations de malades de Lacan à St-Anne, on découvre le dispositif orienté par la psychanalyse : c’est avant tout la rencontre d’un sujet avec un psychanalyste.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Le style, Lacan…

Texte tiré d’une intervention faite à Saint Brieuc le 13 mai 2017 lors de la journée « Poéthique de la psychanalyse » avec M. Bousseyroux[1].
 
Le début de mon titre reprend celui du texte Ouverture de ce recueil[2] qui commence le volume des Ecrits, juste avant celui intitulé Le séminaire sur La lettre volée, positionné en premier et hors la liste chronologique.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Peut-on s’esquiver ? – Dá para tirar o corpo fora ?

Dans un cadre tout à fait contraire à celui de la clinique dite traditionnelle, cet article a pour but de questionner le pouvoir de la psychanalyse lors d’événements qui dépassent la capacité d’élaboration symbolique des sujets concernés. À partir d’un extrait clinique, on envisage de relater l’expérience du travail de psychanalyse extra‑muros, un travail réalisé par la Clinique du Soin, un modèle de regard sur la souffrance psychique – sous méthodologie psychanalytique – ayant pour objet la population des ribeirinhos, devenus réfugiés de la construction de l’usine hydroélectrique de Belo Monte, en Amazonie, en 2016.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Die Übertragung, deuxième découverte de Freud

En allemand, le verbe übertragen est très prolifique, en voici quelques exemples : das Spiel wird übertragen = on transmet le match, mais aussi une maladie, un héritage, on transfère une somme d’un compte à un autre, un fichier d’une clé vers l’ordinateur, on traduit un texte d’une langue à une autre, on charge quelqu’un d’une tâche, d’une fonction.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Un partenaire qui a chance de répondre

L’efficace du transfert face aux symptômes. Ce signifiant « efficace » fait entendre une dimension de pouvoir présente dès l’origine de la psychanalyse qui utilisait la suggestion face aux symptômes hystériques. Mais si Freud convient que l’hypnose a bel et bien été abandonnée, « ce fut – dit-il – pour découvrir à nouveau la suggestion sous la forme du transfert[1] ».

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print