« S’affirmer comme homme[1] » ou d’un usage de la parole chez l’homme

Texte prononcé dans le cadre du séminaire collectif de psychanalyse, Ce qui fait l’homme, le jeudi 13 décembre 2018, à Rennes.
 
Existe-t-il un rapport spécifique de l’homme à la parole ? Autrement dit, le corps qu’on a[2], conditionne[3]-t-il la parole, et plus précisément ce qui se dit dans une psychanalyse[4] ?Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Les sœurs Papin ou le regard qui tue

Texte d’une intervention prononcée dans le cadre du Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest, le 1er Avril 2017, à Rennes.
 
Voici 84 ans, soit plus d’un demi-siècle, Le 2 février 1933 au Mans un double meurtre était commis dans des circonstances encore inédites selon les annales de criminologie.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Violence, parole et corps : quand des paroles coagulent la violence en masse, quand des paroles desserrent les liens de la violence

Intervention prononcée le 17 novembre 2018 à Saint-Brieuc dans le cadre des ateliers cliniques sur le thème : « Parole et violence »
Dry september. Septembre ardent. W. Faulkner. 1931[1]
« … le seul avantage qu’un psychanalyste ait le droit de tenir de sa position, lui fût-elle reconnue comme telle, c’est de se rappeler avec Freud qu’en sa matière, l’artiste toujours le précède.. Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Interview de Jean-Jacques Gorog  

Interview réalisée dans le cadre du Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest par François BASLE, Gwénaëlle DARTIGE, Yves-Marie LE GUERNIC, Cyril VYBIRAL (inscrits) et Véronique MAUFAUGERAT (enseignante).
 
L’interview qui suit a été réalisée en juin 2018, à la suite d’une présentation clinique faite par Jean-Jacques Gorog, psychiatre, psychanalyste, membre de l’EPFCL et enseignant au C.C.P.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Don Juan, un homme a-femme ?

Qu’est-ce qu’un Don Juan ? Dans le Littré, on trouve la définition suivante : Le Don Juan est un « séducteur, homme sans mœurs et sans conscience, mais agréable dans ses manières, et se faisant un jeu de perdre les femmes de réputation ».

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Quel discours ?

Texte prononcé lors de la matinée de travail intitulée Les entretiens préliminaires, organisée par le Pôle 9 Ouest le 30 juin 2018
 
Ma question de départ dans ce « cartel élargi » était la suivante : qu’est-ce qu’une psychologue clinicienne pourrait bien dire, de cette place-là, concernant les « entretiens dits préliminaires » ?Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

De l’offre analytique… au seuil inaugural d’une question ?  

Texte prononcé lors de la matinée de travail intitulée Les entretiens préliminaires, organisée par le Pôle 9 Ouest le 30 juin 2018
 
Visée et structure logique des entretiens préliminaires
En 1971, Lacan énonce : « les entretiens préliminaires, ça a une fonction pour l’analyse essentielle.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print