Cultiver le malaise ou l’impossible bonheur

Le bruit du pot d’eau qui éclate
(L’eau a gelé cette nuit)
me réveille – Basho
Ce sont moins des réponses concluantes que des questions que j’ai rencontrées lors de ce travail dont je vais vous parler ce soir. Le travail de ce texte « malaise dans la civilisation » de Freud qui fait l’idée de notre séminaire collectif, m’a permis de relire ce texte en le juxtaposant à une situation clinique où les questions d’une patiente  sur le savoir médical qui se construit hors de  la souffrance et de la douleur subjective ont pu créer un certain malaise au sein du service où j’exerce.Suite

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print