Présentation

« Tu peux savoir » est le nom du site du pôle 9 Ouest de l’École de Psychanalyse des Forums du Champ Lacanien. Nous l’empruntons à Jacques Lacan, qui traduisit ainsi la formule latine Scilicet  dont il faisait en 1968 le titre de la revue de psychanalyse de l’École freudienne de Paris. « A qui ce tu s’adresse-t-il ? », demandait-il dans son introduction. C’est en effet dans le tu de la question, que gît la réponse, hier comme aujourd’hui.

Suite

Tu peux savoir

Faire une psychanalyse, pourquoi faire ?

Quand j’ai donné ce titre il y a plusieurs mois, j’étais influencée par un travail en cartel sur le thème de l’acte psychanalytique. Dans le séminaire du même nom, Lacan insiste : c’est le sujet analysant qui a une tâche à accomplir dans l’analyse. Ce séminaire, contemporain de la proposition sur la passe, fait écho à cet égard sur le fait qu’une psychanalyse ne commence que par la grâce du psychanalysant. D’ailleurs, l’expression « faire » une psychanalyse n’est jamais employée pour parler de l’analyste mais bien de l’analysant ! Encore faut-il qu’il y ait un analyste qui se prête à soutenir cette tâche et il y est pour quelque chose. C’est parce qu’il y a une conjonction entre la tâche analysante et l’acte analytique qu’on peut parler d’analyse.

Lacan aujourd’hui… Que nous enseignent encore ses présentations de malades à Sainte-Anne ?

Ces trois interventions furent prononcées le 7 novembre 2019 à Saint-Brieuc par Brigitte Bazin, Sandrine Lespagnol et Gwenaëlle Lesvenan dans le cadre des ateliers de clinique analytique sur le thème : « Lacan aujourd’hui… Que nous enseignent encore ses présentations de malades à Sainte-Anne ? », à propos de  la présentation de malade de Lacan du 13 février 1976.

Toutes les publications

Coup d'oeil

Quel coup d’œil pouvons nous jeter sur la subjectivité d’aujourd’hui ?

Subjectivité est un terme qui laisse entendre une interprétation particulière, s'opposant au dit « objectif ». La subjectivité est singularité qui sépare, voire l'expression de l’originalité de chacun - plasticien, cinéaste, écrivain, poète, metteur en scène, etc.

Cette rubrique ne visera pas à établir un catalogue de ces expressions orphelines, mais à maintenir vivantes les questions inhérentes à la subjectivité. Comment cette singularité, aussi intime que mystérieuse, s’exprime dans les diverses « manifestations » d’hier et aujourd’hui ? Qu’est-ce que nous pouvons en saisir et qu’est-ce qui nous en échappe toujours ?

Cette rubrique se veut réactive et participative. C’est pourquoi elle accueillera également les contributions de ceux qui la consultent. Alors n'hésitez pas à nous écrire.

Adolescentes

Il faut voir ADOLESCENTES[1],
de Sébastien Lifshitz. Pendant cinq années, le réalisateur a filmé dans leur
quotidien intime, par périodes de plusieurs semaines, deux adolescentes,
évidemment lambdas, évidemment singulières. Avec une bienveillance subtile, de
plans larges en gros plans, de clair en obscur, de non-dits en corps parlants,
le documentariste dévoile les contrastes.Suite

Le par

Monstres et Cie

Cet été, et jusqu’au 13 septembre 2020, le musée d’Orsay nous propose un voyage « Au pays des monstres » pour découvrir les différentes sculptures et dessins créés par Léopold Chauveau (1870-1940).

Le par

Faire le choix d’écrire dans ce qui se passe des formes

De cette lecture de l’ouvrage de Dominique Touchon Fingermann, « La (dé)formation du psychanalyste. Les conditions de l’acte », je fais le choix d’écrire, là, attrapé par du texte.

Le par
Tous les coups d'oeil

Activités

Le pôle Ouest de l'Ecole de Psychanalyse des Forums du Champ Lacanien - France permet à chacun de trouver différentes modalités de travail pour penser son rapport à la clinique psychanalytique.

Suite

Agenda

Tous les évènements