L’identité, choix ou destin ?

Luis Iscovich

Notre contexte de discours, en France mais aussi ailleurs dans le monde fait de l’identité un facteur essentiel dans les choix de société au point que les politiques s’en servent pour décider des options économiques. Derrière l’identité se cachent souvent des préjugés sociaux, allant parfois jusqu’à la ségrégation. La question dès lors se pose sur ce que recouvre véritablement ce terme.
L’identité est-elle donnée par la génétique, la tradition, le lieu de naissance, l’histoire, l’éducation ? Sommes-nous déjà complètement déterminés avant notre venue au monde ou existe-t-il un choix possible ? 


Ce livre, en prenant appui sur ce que l’expérience analytique nous enseigne concernant les questions d’identité qui traversent toutes les analyses, se propose de contribuer à ce débat. C’est un fait que la psychanalyse, en distinguant la place de l’identification de ce qui fait identité, permet de mieux cerner ce qui serait une identité d’appartenance à un groupe, à une communauté, à un pays, d’une identité qui serait ce que chez chacun à de plus propre, de plus authentique. C’est ce qui nécessite de cerner ce qui est commun à tous et ce qui fait différence.
Un parcours théorique se dessine. Il reprend les point d’aboutissement de la théorie freudienne pour ouvrir à des questions cruciales sur l’identité sexuelle – qu’est-ce qu’un homme, qu’est-ce qu’une femme – et plus largement pour reprendre la question de savoir, comme le proposait Freud, que l’anatomie c’est le destin. 
Ce livre porte donc sur la question du choix, de la responsabilité, de l’autorisation. Il apporte des éclaircissements, ouvre à des questions et apporte quelques réponses.

Luis Iscovich

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print