Le fétiche et la lettre

Numéro 32 – Revue semestrielle

Avec la participation de Nathalie BILLIOTTE-THIEBLEMONT, Laurence BOURGEON, Isaure BOUSSEYROUX, Michel BOUSSEYROUX, Didier CASTANET, Laurent COMBRES, Monique DESORMEAUX, Xavier DOUMEN, Leïla EL ALLALY, Anne FOURCADE-JOURDAIN, Claire GARSON, Anita IZCOVICH, Laszlo KRASZNAHORKAI, Marie-José LATOUR, Dominique MARIN Albert NGUYEN, Bernard NOMINE, Jacqueline PATOUET, Jacques ROUSSILLE, Marc STRAUSS, Axel TUFFERY, Véronique VIALADE MARIN

La lecture que fait Lacan du cas André Gide a renouvelé notre conception du fétiche dans la perversion, en l’articulant à la sublimation comme mise en équivalence de la lettre et du désir. Que nous apprend Madeleine Gide du trouage du fétiche comme gnomon de la vérité ?

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print