Rennes (18/01/2018)
Conférence de Colette Soler

« L’affaire du rapport au sexe »

 

Sur le thème de l’année : « Clinique différentielle des sexes »

On pourrait, par exemple, commencer à poser la problématique ainsi : Il y a « des sexes », a priori deux, dits Hommes et Femmes dont on pourrait accroire qu’ils s’accordent à ce qu’est leur anatomie en suivant la formule célèbre : l’anatomie c’est le destin. La clinique et les brûlants débats sociétaux montrent justement que non, et pas seulement pour ceux qui modifient ladite anatomie (transsexuels) ou qui se revendiquent d’un neutre, d’un inter sous la bannière du gender et du queer. Clinique où s’entend que ce qui fait le champ du sexe, à savoir : l’identité revendiquée ou pas, les diverses pratiques sexuelles, appariements et conjungos, le métabolisme de jouissance de chacun, ne sont pas rivés à une prédestination de l’organisme et répartissables dans une bipartition naturelle ou des discours ambiants mais faits de corps jouissants apparolés. Il y aura donc à recenser les différents paramètres de ce qui rentre sous ce qu’on nomme ici « des sexes » et aussi ce qui est « horsexe » (1) : le différentiel des sexes, notamment, dans le champ de la jouissance. À quoi, on aura aussi à mettre en balance ce qui ne se différencie pas : le pourtous du malaise de « l’impasse sexuelle » (2) : le pas de rapport sexuel, « la pulsion par quoi chacun se vise au coeur et n’y atteint que d’un tir qui le rate » (3) , la solitude du fantasme et de la jouissance. Pour travailler les différents paramètres de cette complexe et passionnante problématique, on pourra reprendre ce qu’en élaborèrent Freud et Lacan. Notamment ce que ce dernier a pu amener aux travers des formules de la sexuation et de ses points d’articulation logiques (l’objet a, La femme barrée, le sujet barré, le phallus, le symptôme) qui, pour le coup, éclairent différemment ce qu’il en est de cette clinique des sexes. Qu’on en juge par exemple quand Lacan dit lors de son séminaire Les Non dupes errent que « l’être sexué ne s’autorise que de lui-même et de quelques autres » : qu’est-ce à dire ?

(1) J. Lacan, Le Séminaire, livre XX, Encore, Paris, Seuil, 1975, pp. 78-79.
(2) J. Lacan, « Télévision », dans Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 532.
(3) J. Lacan, « Note italienne », dans Autres Écrits, op. cit., p. 310.

Entrée :
10 euros (sauf pour les inscrits au CCPO)
  5 euros pour les étudiants

Organisée par le Collège de Clinique Psychanalytique de l’Ouest
et ouverte au public
Renseignements : Éliane Pamart, 02 99 30 91 62

 

 

Chargement de la carte…
  • Date(s) : 18/01/2018
  • Horaires : 20h00 - 22h00
  • Lieu : Maison des Associations 6 cours des Alliés Rennes
  • Tarif plein : 10 €
  • Tarif réduit : 5 €